14 mars 2016

Bettina Rheims

Cette petite carte pour te dire, 



Depuis le 28 janvier dernier se tient à la Maison Européenne de la Photographie à Paris une exposition sur l'artiste Bettina Rheims. Ce musée du Marais dédié à ceux qui capturent les images met en scène sur deux étages le travail de cette photographe depuis les années soixante-dix. 
On y retrouve les images choisies soigneusement parmi ses précédentes collaborations avec la MEP, notamment dans les séries Modern Lovers, Gender Studies ou encore Shanghai


Les portraits sont soignés, étudiés avec précaution et précisément mis en scène. On retrouve dans le travail de Bettina Rheims quelque chose de bestial, animal, sensuel et charnel. Son travail de portraitiste est inouï et le travail du corps est toujours présenté avec minutie. En effet, on retrouve la présentation d'êtres humains toujours différents et pourtant si similaires dans le rapport à la sexualité que Bettina met en scène. 
Il y a peu de retouches et les images sont parfois semblables malgré quelque fois la vingtaine d'années qui les sépare. Ce qui est incroyable c'est que des inconnus se retrouvent à côté d'icônes, de manière naturelle et que tous les portraits sont traités avec le même enthousiasme. On ne différencie pas Madonna de Kim, transsexuelle à qui est consacré un mur entier de l'exposition. La femme est toujours mise en avant, parfois dans des positions inconfortables tant pour elles que pour le spectateur. Mais à chaque fois, elles représentent la femme moderne. Sous l'oeil de Bettina, elles sont touchantes, provocantes ou désirables et c'est pour cela que l'exposition est si réussie. 




Je vous recommande vivement d'aller voir par vous même (avant le 27 mars 2016), d'autant plus qu'il y a également deux expositions de portraits magnifiques par Tony Hage et Renaud Monfourny présentes en même temps à la MEP. C'est ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 19h45.  Pour plus d'informations, vous pouvez visiter leur site internet.

Enregistrer un commentaire