28 août 2014

Martial Raysse

Cette petite carte pour te dire, 



Je suis rentrée à Paris fin juillet pour les vacances et n'ai donc pas eu beaucoup de temps à consacrer à mon blog. J'ai profité du mois d'août pour passer du temps avec ma famille et mes amis. Mais j'ai quand même eu le temps d'aller voir deux expositions dont je vais parler ici. 

La première que je suis allée voir est une rétrospective du travail de Martial Raysse organisée au centre Pompidou.
Je connaissais le travail de cet artiste surtout à travers ses oeuvres très représentatives des années soixante, aux couleurs flashy dans lesquelles il intègre des néons et des objets en trois dimensions. 
Ses peintures et sculptures sont en effet connotés pop art et sont assez connues pour être datées de cette époque. 









Mais dès 1962, j'ai remarqué une coupure dans son travail et à partir de cette date j'ai été terriblement déçue des oeuvres qui ont suivies : des natures mortes, des portraits, des sculptures, tout cela avec des couleurs ternes, aux proportions étranges mais se voulant correctes et un certain trais inachevé à mon goût. J'ai même trouvé ses oeuvres dérangeantes d'un point de vue esthétique.










J'ai eu l'impression de perdre mon temps et n'avais qu'une hâte, c'était de sortir de l'exposition. Je ne la recommande donc pas sauf pour les trois premières salles, ce qui relativement peu puisqu'il y en a au moins une quinzaine.

Je vous parlerais dans le prochain article de l'exposition Fontana, que j'ai adoré. xx
Enregistrer un commentaire