29 septembre 2013

When a man is tired of London, he is tired of life; for there is in London all that life can afford - Samuel Johnson

Cette petite carte pour te dire, 




Voilà maintenant trois semaines que j'ai quitté mon Paris natal pour m'installer dans une des villes les plus étonnantes du monde : Londres. 

J'avais besoin de prendre quelques repères avant de me lancer dans l'écriture de ce blog. Ce n'est pas facile d'avoir des marques. Il faut d'abord qu'une certaine routine s'installe. Et ça y est, je crois qu'elle est bien là cette foutue routine. 

Mon arrivée fut quelque peu chaotique. St Pancras ne ressemble en rien aux gares que j'ai connu en France. Elle est bien plus grande et ressemble à un aéroport. Tout est très propre. C'est un émerveillement. David était en retard à notre rendez-vous. J'ai un peu paniqué, je l'avoue. Finalement il ne trouvait juste pas de place pour se garer. Nous sommes sortis de la gare sous la pluie. Ça donne le ton ! 

Les premiers jours ont été difficiles. Il faut le temps de s'adapter à la langue et aux habitudes de la famille. Les enfants étaient un peu timides, mais Susan et David ont tout fait pour que je me sente à l'aise. C'est vraiment très agréable de se sentir un peu comme chez soi et d'être si bien accueilli. 

L'avantage d'être jeune fille au pair, c'est d'avoir la quasi totalité des journées libres car les enfants sont à l'école. J'en ai donc profité pour prendre le bus et aller me balader dans Londres. Ma première destination fut Oxford Street. J'ai tout de suite acheté une carte sim "pay as you go" pour pouvoir téléphoner et bénéficier d'internet. C'est très pratique et finalement pas si cher. J'ai également pris une Oyster Card pour me déplacer dans le bus est le métro sans avoir à prendre un ticket à chaque fois. A noter que les transports en commun à Londres sont vraiment hors de prix ! 

J'ai passé une grosse partie du reste de la semaine à traîner dans ma chambre. Etonnant, je sais. D'ailleurs, voilà une petite confidence, je ne suis pas encore allée au musée, ni dans aucun lieux touristiques d'ailleurs. Je préfère me perdre dans les petits (ou les grands) marchés et les rues peu fréquentées de Londres. 

Le dimanche je me suis quand même rendue à un "Language exchange" dans le quartier animé de Leicester. J'y ai rencontré des gens très sympathiques de tous les horizons. La diversité des cultures est bien mieux acceptée à Londres qu'à Paris d'après mon ressenti. Et c'est bien agréable. Tout le monde communique dans un anglais plus ou moins approximatif et pourtant on arrive à se comprendre. Chose qui arrive plus rarement en France. 


Alors voilà pour ma première semaine. Suivra un article sur mon "Day Off". xx
Enregistrer un commentaire